De plus en plus, les violences basées sur le genre sont devenues récurrentes en Guinée. Une chose qui inquiète et qui est souvent dénoncée par les ONG et mouvements de défense des droits de la femme et de l’enfant. Ce jeudi 4 juillet 2019, à l’occasion d’une plénière à l’Assemblée nationale, le Forum des femmes parlementaires de Guinée (FOFPAG), a fait une déclaration à travers laquelle elle condamne ces violences.   

« Le Forum des Femmes parlementaires constate :

– La recrudescence dans notre société de la violence physique, sexuelle et psychologique exercée au sein de la famille, y compris les coups, les sévices sexuels infligés aux enfants de sexe féminin au foyer ;

– Que les femmes et les enfants ont du mal à assumer l’égalité juridique, sociale et économique dans la société, en raison notamment de la persistance et du caractère endémique de la violence, en particulier le viol des fillettes et bébés dans notre pays », a déclaré l’Honorable Hadja Aissata Daffé, au nom du forum.

« Pour se faire, ajoute-t-elle, le Forum des femmes parlementaires de Guinée condamne :

  • les violences faites aux filles/femmes ;
  • soutient solennellement le REFAMP et la COFFIG pour leur combat sur l’élimination des violences à l’égard des femmes ;
  • et demande au gouvernement d’appuyer cette coalition, afin de permettre d’apporter l’offre de service (médical, social, psychologique, judiciaire) aux victimes et traquer les violeurs devant la justice », a laissé entendre Aissata Daffé.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire