La date du vendredi, 27 mai 2016 restera longtemps gravée dans la mémoire de tous ceux qui ont fiait le déplacement de Timbo pour l’inauguration de la grande Mosquée de cette sous préfecture située à 55Km du chef-lieu de la préfecture de Mamou en Moyenne Guinée, rapporte le correspondant régional de l’AGP.

Venus des quatre coins du pays et même de l’extérieur, ils étaient des centaines à rallier tôt l’ancienne capitale du Foutah théocratique, pour ne pas se faire conter l’événement.  Le temps était clément, l’ambiance au beau fixe. Même la présence des services de sécurité était discrète.

Aux environnes de 12h TU, le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’Opposition guinéenne, arrive sur les lieux avec sa garde rapprochée. Ses partisans viennent pour le saluer. Remue-ménages.

Cette atmosphère va monter d’un cran, lorsque le leader de l’UFDG se dirige vers la Mosquée. Il trouve les portes closes, les agents de la sécurité lui demandent de patienter  jusqu’à l’arrivée des autorités. Ce qu’il accepte sans problème. Un acte qui n’a pas plu à ses militants, et les jets de pierres ont commencé. D’autres individus arpentent la clôture de la Mosquée pour, disent-ils, ouvrir la porte à leur leader.

La panique s’empare de tous. Les forces de l’ordre sont débordées, les gaz lacrymogènes sont lâchés. Comble de malheur, des abeilles viennent se mêler à cette situation qui a fait des nombreux blessés, dont des enfants et des personnes âgées. Ils ont été conduits au Centre de Santé de Timbo.

Quelques temps après, c’est la pluie qui s’est mise à tomber. L’assistance a cru que cela allait refroidir les ardeurs. C’est sans compter sur la détermination des ‘‘assaillants’’. Une détermination qui les a conduits vers les véhicules officiels. Trois des véhicules, dont celui du ministre d’Etat, ministre conseiller à la Présidence de la République, Bah Ousmane, celui de la Gendarmerie et celui du ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, Siaka Barry, ont été complément détruits. Malgré ces actes qualifiés d’ignobles, les fidèles se sont acquittés de leur devoir.

Le président de la République, Pr Alpha Condé a été vivement remercié pour son appui à l’achèvement de la grande Mosquée de la sous-préfecture de Timbo dans la préfecture de Mamou.

Après cette cérémonie, il fallait retourner à la maison. Mais comment ? Toutes les routes et ruelles étaient complètement bouchées. Il a fallu attende 5heures pour la fin de cet embouteillage, ceci grâce aux services de sécurité qui se sont déployés.

Source : AGP

Publicités

1 COMMENTAIRE

  1. C’est vraiment regrettable ce qui est arriéré à cette population caractérisée par son hospitalité légendaire.Cependant il faut dire ici que beaucoup de jeunes militants de l’UFDG confondent Pouvoir et opposition;or le pouvoir est aux commandes.c’est divin.Malheureusement bcp l’ignorent.Elhadj Cellou est vraiment respectueux et respectable .Il est une icône:Le militantisme OUI mais le respect de l’autorité d’abord et comprendre aussi que la roue tourne!

Laisser un commentaire