Dans l’accord signé entre le SLECG et le gouvernement, le 10 janvier 2019, sur plusieurs points de revendication, le Syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée (SLECG) exige le dégel des salaires des enseignants grévistes durant les trois mois de grève.

Invité dans l’émission “Les Grandes Gueules” de la radio Espace FM, le secrétaire général adjoint du SLECG, Oumar Tounkara, a déploré le retard dans la perception de leurs salaires gelés depuis trois : « Nous tenons l’information des autorités, et cela n’a pas été. Mais nous leur disons encore de patienter ; hier, le Général Soumah m’a dit qu’il a rencontré les autorités en charge des finances, il m’a dit que sûrement que les salaires étaient théoriquement dégelés. Mais sur le terrain aujourd’hui, pratiquement avant midi, pour que les enseignants soient en possession de leurs salaires. Maintenant, est-ce que ça sera ainsi ? Il faut attendre midi et treize heures pour connaitre si c’est vrai. De toutes les façons, il nous dit que toutes les signatures ont été apposées hier, et que les enseignants entreront en possession de leur salaire dans les différentes banques où leurs salaires sont domiciliés, contrairement à ce qui avait été dit et qui devrait être appliqué à l’heure-là au  billetage. De toute façon, ce qui est sûr, il y a une appréhension, il y a une inquiétude à notre niveau, à partir du moment où nous estimons que le salaire qui est débloqué, qui a été logé au Trésor pour fait de grève, à partir du moment où on s’est entendu, un protocole est signé avec un accord du syndicat du SLECG, de l’USTG et du gouvernement, nous, nous avions pensé que alimenter ces comptes-là n’allait pas prendre tant de jours. Mais nous sommes très inquiets quant au respect futur des négociations. Si un dégel de salaire prend vingt à vingt deux jours, je ne sais pas combien de temps  les autres points vont prendre ».

Par contre, le ministre du Budget, Ismaël Dioubaté, rassure qu’il n’y a pas de retard, et que les salaires ont été virés dans les Trésors régionaux : « Il n’y a pas un retard ; avant-hier les salaires ont été virés à la Banque centrale, qui a ensuite procédé au virement au niveau de tous les trésoriers régionaux, et au moment où je vous parle, la direction nationale du Trésor est en train de transmettre le listing pour le payement. Donc, les gens vont être payés, soit le week-end, soit le lundi ».

Reste à savoir si les prochains jours, ces enseignants grévistes depuis trois mois seront en possession de leurs salaires.

Fatoumata Kaba pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici