Nous l’annoncions ce matin, Aboubacar Sidiki Traoré, maire de Siguiri, a fait les frais de la furie du clan opposé à son maintien à la tête du principal fief du parti au pouvoir. Au micro de l’AGP il a déclaré: «Une soixantaine de jeunes est venue me sortir de mon bureau qu’elle a saccagé. Ensuite elle s’est prise à ma voiture avant de se rendre à mon domicile où elle a tout saccagé et emporté. Les battants des portes et fenêtres, mêmes les vélos de mes enfants n’ont été épargnés. Actuellement, je m’occupe de ma blessure à la tête, provoquée par un coup de coupe-coupe que j’ai reçu d’un des jeunes.»

Le parti au pouvoir est divisé entre partisans de Aboubacar Sidiki Traoré et ceux d’un certain Sékou Magassouba chaque camp voudrait porter à la tête de la délégation spéciale son champion. Quitte à faire dans la violence.

Aziz Sylla pour guinee7.com

Publicités