« Ne pensez pas que le choix du candidat du RPG arc-en-ciel est un mécanisme qui sera dicté par une personne » a rassuré, Sory Sow, l’un des cadres qui ont animé ce samedi 15 février, l’assemblée générale du parti au pouvoir qui s’est déroulée au siège sis au quartier Gbessia à Conakry.

Prenant la parole, il a martelé en regardant souvent du côté de la presse que : « C’est le lieu de dire ici, que le projet de nouvelle constitution n’est pas un projet du président de la république, Pr Alpha Condé. C’est un projet du peuple de Guinée. Et la nouvelle constitution ne vise pas à octroyer un troisième mandat au professeur Alpha Condé. D’ailleurs raisonner comme ça, c’est manquer de respect au RPG Arc-en-ciel. Parce que le RPG Arc-en-ciel à toujours organisé des conventions nationales pour designer ces candidats aux élections. Vous étiez tout récemment là pour les élections législatives, le RPG a organisé ces conventions ici (…) je vais vous rassurer qu’il y ait nouvelle constitution, et il y en aura d’ailleurs ou pas. Le RPG arc-en-ciel le moment venu, en toute souveraineté, organisera sa convention, décidera si oui ou non on ira à des élections et qui va porter les couleurs du parti aux élections. La convention du RPG c’est plus de 500 délégués, qui vont se retrouver, qui vont travailler, qui vont décider en toute souveraineté est-ce que le RPG va à une élection et qui porte les couleurs du RPG arc-en-ciel. Ne pensez pas que le choix du candidat du RPG arc-en-ciel est un mécanisme qui sera dicté par une personne. C’est mal connaitre les textes du parti. »

La constitution de 2010, c’est tout sauf l’émanation su peuple de Guinée

Avant de souligner : « Dire que le projet de nouvelle constitution vise à donner un troisième mandat au professeur Alpha Condé, c’est de l’injustice, c’est de l’accusation, c’est de la diffamation, c’est une atteinte même à l’honneur du parti. Je vous rassure ici et maintenant que pour les élections présidentielles à venir, le candit du RPG n’est pas encore déterminé. 3ème constitution, 4ème constitution, 10ème constitution pour 4ème mandat, 3ème mandat, ça ne nous regarde pas nous. Ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est d’abord corriger l’erreur de l’histoire. Une constitution, c’est l’émanation de la volonté du peuple. La constitution de 2010, c’est tout sauf l’émanation su peuple de Guinée. »

Le peuple de Guinée bien que pauvre, garde sa dignité et sa fierté

Sur un autre sujet qui défraie le chronique, ce cadre du parti a exprimé son point de vue. « La Guinée est un pays qui respecte ses partenaires bi et multilatéraux. D’ailleurs le fait que nos partenaires réagissent par rapport aux problèmes de la Guinée, est à saluer. Cela montre que la Guinée est de retour dans le concert des nations. Mais attention ! de là à dire ce qu’on doit faire sur nos 246 mille kilomètres carrés, il y a une limite à ne pas franchir. Le peuple de Guinée bien que pauvre, garde sa dignité et sa fierté. Nous pensons que les problèmes de la Guinée se résolvent en Guinée, c’est des problèmes des Guinéens, vous pouvez nous aider à les régler. Mais vous ne les réglez pas à notre place », a-t-il déclaré.

Pour rappel, certains membres du parti au pouvoir et pas des moindres, ont déjà porté leur choix sur le président Alpha Condé pour la présidentielle de 2020.  

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités