C’est au mini-stadium “Konko Sylla” de la préfecture de Fria, que l’ensemble des fils et filles de la préfecture ont célébré, ce mercredi 18 juin, la reprise des activités de l’usine d’alumine Friguia, sous la présidence du chef de l’État, le Pr Alpha Condé.

Tous âges confondus, les habitants de la ville se sont tous empressés de rejoindre les lieux que le président de la République a lui-même rallié à pieds, avant de s’offrir un bain de foule.

Sur des pancartes, on pouvait lire des slogans du genre « Fria, Alpha Condé 100% » ou « Akafö Akakè » (il l’a dit, il l’a fait, en malinké).

Exprimant son plaisir d’être dans la préfecture pour la relance des activités de l’usine, le président Alpha Condé dira : « Vous savez, les Blancs parlent de la poule aux œufs d’or, chaque fois qu’elle pond, c’est de l’or. Celui qui est intelligent, veille scrupuleusement sur la poule pour qu’elle continue à donner des œufs d’or. Mais l’idiot lui, qu’est-ce qu’il fait ? Il va dire, je vais ouvrir le ventre de la poule pour prendre les œufs d’or ; quand il ouvre le ventre, il n’y a rien. Les syndicats qui étaient là, c’est ce qu’ils ont fait. On leur a dit “ne faites pas la grève”, ils n’ont pas écouté, parce qu’ils n’ont que faire de la population, ils ne voient qu’eux-mêmes. L’usine a été fermée, et tout le monde sait que Fria dépendait de l’usine, en électricité et tout. Quand l’usine ferme, c’est toute la population qui souffre ».

Il a exhorté, par ailleurs, les populations à se défaire de mouvements semblables, en ces termes : « Nous ne voulons plus de tels actes. J’ai parlé hier, à Kamsar, tout le monde doit écouter, que ce soit des endroits où il y a l’or, le diamant ou la bauxite. Les sociétés doivent respecter notre code minier, notamment le contenu local ».

Apparemment très heureuse, la préfète de Fria, Gnalèn Condé, a exprimé sa reconnaissance et celle de sa population face à cette reprise de l’usine : « Après 6 ans d’arrêt, avec toutes les conséquences qui en ont découlé, voilà que l’usine d’alumine de Fria renaît de ses cendres. C’est donc l’occasion solennelle de rendre grâce à Dieu le tout puissant, le miséricordieux, c’est aussi le moment et le lieu privilégié de reconnaître et de saluer votre implication personnelle, Excellence M. le président de la République, pour la mise en place d’une plateforme de négociations qui a abouti à cette reprise effective des travaux de l’usine. Soyez-en vivement remercié ».

Elle a également annoncé qu’entre autre efforts pour maintenir la cohésion entre la société et la population « dans le cadre d’accompagner la direction de Rusal, dans la reprise des activités et des travaux de l’usine, les autorités préfectorales ont mis en place une commission mixte, préfecture, Rusal Friguia, commune, de prévention et de gestion des conflits entre les populations riveraines et la société Rusal Friguia. La population, sans aucune distinction, me charge de vous exprimer leur engagement et détermination à accompagner le partenaire Rusal Friguia dans l’accomplissement de ses activités, pour le bonheur de chacun et de tous ».

Finalement, elle a fait des plaidoyers, dont la construction et la rénovation des aires de jeu, la construction d’une Bluezone, pour l’organisation des activités sportives.

Acclamé par la foule, le directeur national des impôts, Aboubacar Makhissa Camara, l’un des organisateurs de cet événement, a exprimé sa profonde reconnaissance, particulièrement sur l’air de la chanson M’bögnè mou bomma de l’artiste Tamsir.

La prestation des artistes Fodé Baro et Koundou Waka était au rendez-vous, histoire de joindre l’utile à l’agréable.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici