Le procès d’Amadou Diouldé Diallo s’est ouvert ce mardi 13 avril 2021 au tribunal de première instance de Dixinn. Ce journaliste est poursuivi pour « offenses, atteinte au président de la République », sur la base de la loi L002 portant liberté de la presse en Guinée. 

C’est à 10 heures 14mn que le journaliste a été appelé à la barre par le juge Aboubacar Mafering Camara. Le prévenu a décliné son identité avant de rejeter les faits articulés contre lui. 

Selon lui, les propos qu’il a tenus ont été affirmés auparavant par Alpha Condé et Ibrahima Kassory Fafana. « J’essaie de défendre la vérité.  Je dis, il veut exterminer…Parce que depuis 2010, il tient des propos contre les Peulhs », a-t-il dit. 

Dans ses explications, Amadou Diouldé Diallo est catégorique: « je n’offense pas, j’interpelle », « Je ne suis pas dans la logique de division, d’attaque, d’arnaque, je suis là pour rassembler », « je dis le Pr Alpha Condé veux exterminer les Peulhs. » 

Enfin, « je suis journaliste sportif… je n’offense, je n’ai pas eu l’intention. Je ne baisserai jamais les bras devant les extrémistes ».

Bhoye Barry, depuis le TPI de Dixinn pour guinee7.com