Les véhicules pour Banjul embarquent déjà

C’est désormais officiel, le Sénégal a rouvert sa frontière d’avec la Guinée fermée depuis mars dernier suite à l’apparition de la fièvre ébola dans ce pays. Le syndicat des transporteurs de Labé a confirmé cette ouverture de par la voix de son secrétaire général  Elhadj Maladho Zawiya Diallo : ‘‘Nous avons été appelés hier aux environs de 16 heures par un de nos convoyeurs à Diawbhé pour nous annoncer que la frontière est ouverte. Du coup j’ai joint un ami gendarme sénégalais en service à la frontière de Linkerin qui a confirmé la nouvelle et m’a précisé que ordre leur a été donné à 16 heures. D’autres personnes m’ont aussi confirmé la nouvelle. Donc l’axe est libéré.’’

Pour le syndicaliste le geste est important ‘‘c’est un sentiment de joie. Mais j’ai dit autrefois que c’est un malheur partagé entre les deux pays si les citoyens guinéens sont contents pour la reprise du trafic je peux dire que les Sénégalais dansent eux aussi. Ils ont déjà célébré l’ouverture ils ont fait des manifestations dans certaines localités’’.

A la gare routière labé/diawbhé située au quartier Daka, c’est la fête chez les chauffeurs. Pour Maitre Abdoul Touladioya, ‘‘c’est une délivrance, lorsque la frontière a été fermée nous avons vu des personnes qui voulaient traverser la frontière à pied, ou bien des malades qu’on voulait envoyer au Sénégal pour des soins bloqués, cette catastrophe est terminée, louange à Dieu. Aujourd’hui nous retrouverons la paix du cœur’’.

Maitre Haidara, peu enthousiaste, indique: ‘‘je compte reprendre le travail dès lundi jour indiqué pour Diawbhé. Mais il faut dire la vérité, le Sénégal n’a pas ouvert la porte pour nous mais pour ses citoyens qui l’ont sollicité. Parce que les denrées guinéennes sont indispensables chez eux. De toute façon on va reprendre le boulot la semaine prochaine.’’

Au moment où nous quittions les lieux, certains véhicules à destination de Banjul commençaient déjà à charger.

Alpha Ousmane Bah, correspondant à Labé

 

Publicités