Le procès du préfet de Labé Elhadj Safioulahi Bah a démarré ce Mercredi 17 Janvier 2018 au Tribunal de première instance de Labé a constaté le correspondant de Guinee7.com

C’est à 9h08 minutes que le préfet Elhadj Safioulahi Bah s’est présenté au TPI de Labé. Peu avant 10heures, le juge Aboubacar Thiam a annoncé l’ouverture des audiences en appelant le prévenu à la barre avant de passer la parole au ministère public pour son réquisitoire ‘‘car en matière de citation directe le premier procès consiste à la fixation du montant de la consignation’’. Amiata Kaba a requis la fixation du montant de la consignation à 10 millions de francs guinéens.

Ensuite tour est venu aux avocats de la défense qui sont du cabinet de Maitre Sidiki Bereté qui défend aussi le dossier du colonel Issa Camara de faire des observations. La défense a tout d’abord rappelé les faits pour lesquels son client est poursuivi qui sont entre autres : Injures, menaces, faux et usages de faux et séquestration. Parlant de la dernière infraction la défense a rappelé que la séquestration relève du criminel et non du correctionnel et a demandé au tribunal de se dessaisir du dossier pour incompétence.

De son côté Maitre Ahmadou Kourouma a tout d’abord trouvé élévé le montant de la caution requis par le ministère public avant de dire que le tribunal est compétent.

Après ces débats houleux entre avocats de la partie civile et de la défense le tribunal a annoncé la suspension de l’audience pour quelques minutes pour délibération.

A la reprise le tribunal correctionnel a statué et s’est dit incompétent en la matière.

Si la défense jubile pour cette première partie du procès, la partie civile ne semble pas vaincue et affûte ses armes pour un autre procès.

Il faut rappeler que le préfet de Labé est poursuivi par Elhadj Bhoye Garambé opérateur économique pour abus d’autorité, injures, faux et usage de faux  et séquestration. Suite à un conflit domanial qui oppose ce dernier à l’autorité préfectorale.

Mohamed Samoura Labé pour Guinee7.com