Bah Ousmane, ministre d’Etat, président du conseil d’administration de EDG ne peut siéger à l’Assemblée. Il l’a fait savoir dans une lettre de démission qu’il a adressée au président du Parlement.