Lors de l’assemblée générale du RPG, samedi dernier, le ministre des Sports de la Culture et du Patrimoine historique, Bantama Sow, et son homologue de l’Enseignement technique ont parlé des médias.

Pour Bantama Sow, « ceux qui parlent sur les réseaux sociaux ou les médias, nous nous connaissons très bien. Quand quelqu’un fait un article ici, on connait quelle est sa position. Conakry est très petit. Nous connaissons qui est qui et qui fait quoi ? Les gens sortent, ils t’insultent après, ils viennent à ton bureau, ils prennent tes pieds et demandent 1 million. Mais un moment arrivera, nous allons les citer. Je vais vous dire. Je vais donner un petit exemple : lorsqu’on devait aller à la CAN en Egypte, des gens de la presse sont venus. Comme ils voulaient avoir une place, ou deux places, ils n’ont pas eu, ils ont dit Bantama Sow a volé des milliards. Je les connais, aujourd’hui ils ne peuvent pas s’arrêter devant moi, pour parler ».

tu lui rends service aujourd’hui, tu lui rends service demain. Après demain, si tu es empêché, il te vilipende

Et d’enfoncer le clou : « Le problème de certains de la presse, je ne dis pas tout le monde. Il faut lui donner quelque chose aujourd’hui, demain tu lui donnes ; tu lui rends service aujourd’hui, tu lui rends service demain. Après demain, si tu es empêché, il te vilipende. C’est du chantage. Chez moi, les gens savent que ça ne passe pas. D’ailleurs, si tu veux qu’on te fasse la guerre, il faut attaquer. Mais le RPG, vous allez écrire ce que vous voulez, Alpha Condé et son RPG, nous sommes dans la constance. Nous voulons amener la Guinée au progrès. »

c’est grâce au RPG Arc-en-ciel qu’il y a eu la liberté de presse dans ce pays 

Au cours de la même assemblée, Lansana Komara, ministre de l’Enseignement Technique, a lui, rappelé que « le RPG Arc-en-ciel s’est toujours battu pour la liberté de la presse, depuis des temps. Je peux dire que c’est grâce au RPG Arc-en-ciel qu’il y a eu la liberté de presse dans ce pays ».

Il a indiqué que « nous avons fait des marches pour ça ; nous nous sommes battus pour que la presse soit libre dans ce pays. Comme l’a dit l’ancien président de la République, la presse peut servir la cause de la nation, comme elle peut la desservir. Mais pour servir la cause de la nation, il faut le langage de la vérité. Il faut que certains de la presse apprennent à dire la vérité. Ils le savent très bien que le RPG c’est le parti le plus mobilisé de la Guinée ».

‘nous nous sommes des journalistes’, on ne doit pas nous attaquer, c’est eux qui doivent attaquer tout le monde 

Selon lui, « quand certains journalistes parlent, on sent automatiquement leur appartenance derrière la plume ou bien le micro. Mais cela ne dérange pas le RPG arc-en-ciel. Nous vous demandons toujours de rester mobilisés, de continuer la mobilisation. Ils sont prêts à faire la diversion. Pour prouver que le parti n’est plus mobilisé, n’est plus présent sur l’échiquier politique. C’est le ridicule. Mais la diversion ne passera pas. Le peuple de Guinée va continuer à adhérer au RPG pour que nous puissions aller de victoire en victoire ».  

Enfin, M. Komara a estimé que certains se « cachent sous le manteau de presse, pour dire que ‘nous nous sommes des journalistes’, on ne doit pas nous attaquer, c’est eux qui doivent attaquer tout le monde ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire