Les premières épreuves du Brevet d’études du premier cycle ont été lancées, vendredi dans la commune de Matoto par Oliano Bamba, secrétaire général du ministère des Postes et Télécommunications et de l’Economie numérique.

Le directeur communal de l’éducation, Sékou Kaba a donné les statistiques dans sa commune :  « Ils sont au nombre de 28 416 dont 13 590 filles, répartis comme suit : en enseignement général, 27 669 dont 13 368 filles. En enseignement franco arabe, 747 dont 222 filles, répartis dans 64 centres, dont 62 en enseignement général et 2 en franco arabe. »

Apres avoir officiellement lancé les épreuves, Bamba Oliano s’est dit rassuré. « Tout à l’heure au mât, j’ai eu à converser avec nos jeunes collégiens. Ils m’ont l’air motivé et préparé. Je pense que ça va bien se passer pour eux. On leur a prodigué des conseils. Il s’agit, de se préparer, de savoir gérer son temps et savoir gérer son stress. Je pense que ces enfants ont conscience que nous comptons énormément sur eux et que leur éducation est critique et importante. Parmi ces enfants-là, je suis sûr et certain qu’il y a un futur président; un futur ministre et un futur chef d’entreprise. Je leur souhaite plein succès et à l’année prochaine », a-t-il lancé.

Enfin, le maire de la commune de Matoto, Mamadouba Tos Camara a instruit aux surveillants de veiller à la stabilité des élèves : « J’apprécie le cadre dans lequel nous avons procédé au lancement. Surtout la sérénité des enfants et des conseils qu’on leur prodigue et dire aux surveillants d’être vigilants. Que chacun se remette en question pour que le processus se déroule dans les conditions normales. L’Etat débourse assez de moyens pour la formation de nos enfants. Donc c’est à nous les superviseurs de tous bords de faire en sorte que les enfants puissent travailler en toute indépendance. »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.