Le district de Dapilon, sous-préfecture de Kolaboui dans la préfecture de Boké, est de nouveau, la scène d’un accrochage entre les travailleurs de la Société WAP et les agents des services de sécurité ce mercredi, 28 avril 2021.

Joint au téléphone ce matin par notre correspondant régional, le porte-parole général des employés de WAP, Lancinè Diallo a réagi en ces termes: « Nous exigeons la tenue du Congrès électif pour le départ des délégués dont le mandat est expiré, l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs. »

Selon Lancinè Diallo, « Plus 287 travailleurs de la Société Wap sont sur le point d’être licenciés par la Direction générale et de manière arbitraire. »

A noter que les négociations d’hier mardi ont échoué par ce que tout simplement, la Direction refuse le départ des délégués syndicaux qui n’ont pas été à la hauteur des attentes de leurs mandants.

La Direction générale, selon le porte-parole général des grévistes, n’a pas honoré les promesses faites aux employés.

Aux dernières nouvelles, le préfet de Boké, Hassan Sanoussy Camara est en route pour tenter d’aplanir les tensions sur le site minéralier de Dapilon.

Source : AGP