Mama Aissa Soumah

Sur les ruines des kiosques et boutiques calcinés au marché de Madina la nuit dernière, madame Mama Aissa Soumah, présidente des femmes du marché Avaria, a expliqué comment elle été informée de cet incendie, avant de revenir sur les causes de celui-ci.

“Vers 0h, nos agents qui passent la nuit ici m’ont appelé pour m’informer. Je ne pouvais pas venir parce que je loge très loin. C’est jusqu’à Kountia. Mais depuis le matin à 6h, je suis là”, a-t-elle fait savoir. 

Avant de poursuivre : “On a fait le constat et trouvé des kiosques calcinés. Ils nous ont dit que c’est la haute tension qui a provoqué l’incendie. C’est lorsque le courant est venu, que l’un des câbles est tombé et a causé les dégâts… Il y a plusieurs boutiques qui ont été brûlées, parce que les femmes d’Avaria font rentrer leurs marchandises ici. C’est une sorte de groupement. Un magasin pour plus de 50 à 100 femmes. On ne nous avait pas dit de quitter ici.”

De son côté Mamadou Souaré, administrateur général du marché de Madina a fait savoir : ” C’est l’un de mes agents du nom de Thierno qui m’a appelé pour m’informer. On a remarqué qu’il y a eu de graves dégâts matériels. Mais, pour le moment, on ne parle pas de perte en vie humaine. Parce qu’aucun corps n’a été trouvé”.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités