Ce vendredi 2 juillet 2021, le ministre du Budget a fait la présentation du document d’orientation budgétaire à l’Assemblée nationale. Dans son allocution, Ismaël Dioubaté a fait l’état d’exécution du budget en cours.

« Au titre de l’exécution du budget de l’Etat à fin mars 2021, les recettes ont été mobilisées à hauteur de 5 072,91 Mds, soit un taux d’exécution de 21,58%. Les recettes fiscales représentent 92,85%, les recettes non fiscales 1,19%, et les dons, legs et fonds de concours 5,96%. Les ressources intérieures mobilisées par les régies financières se chiffrent à 4 770,79 Mds soit un taux de réalisation de 20,29%. Cette réalisation provient de : la direction générale des impôts pour 1 689,91 Mds (35,42%); la direction générale des douanes pour 2 798,31 Mds (58,66%) et la direction générale du trésor et de la comptabilité publique pour 282,57 Mds (5,926) », a détaillé le ministre.

Quant au volet dépenses, Ismaël Dioubaté, a déclaré : « l’exécution base engagement y compris le financement extérieur se situe à 4 645,08 Mds, soit 16,75% des prévisions annuelles. Les dépenses sur ressources propres représentent 4 002,53 Mds contre une prévision dans le plan d’engagement de 4 141,99 Mds, soit un taux d’exécution de 96,63%. »

Par nature économique de la dépense, ce niveau d’exécution se décline comme suit : « Charges financières de la dette 63,15 Mds; dépenses de personnel 2 066,40 Mds; dépenses de biens et services 660,62 Mds; dépenses de transfert 1 078,79 Mds et dépenses d’investissement 133,57 Mds. »

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199