Profitant de la célébration du 62ème anniversaire de la création de l’armée guinéenne, ce dimanche 1er novembre 2020, l’état-major de l’armée de terre et la direction du patrimoine historique, archives et musées de l’armée ont organisé la cérémonie d’inauguration du musée des forces armées des forces guinéennes au camp Almamy Samory Touré.

Présidée par le ministre d’État en charge des Affaires présidentielles/ministre de la Défense nationale, cette cérémonie a connu la présence du ministre de la Sécurité ; la présidente de la commission de la Sécurité et Défense du parlement, ainsi que plusieurs officiers, sous-officiers et hommes de rang.

Selon le général de brigade, Mohamed Diané, chef d’état-major de l’armée de terre, ce musée qui est le deuxième du genre en Guinée, constitue pour l’armée « un outil de réflexion, mais aussi un espace de souvenir des hauts faits de notre histoire et de l’histoire de notre armée ».


« Trois périodes de notre histoire, dit-il, sont ici présentées sous forme de photos, armes déclassées et autres effets qui rappellent la période précoloniale, coloniale et celle qui va de l’indépendance à nos jours. C’est un travail de recherche qui ne fait que commencer ».

Le chef d’état-major de l’armée de terre, a également affirmé que son souhait est que ce nouvel espace soit « un trait d’union entre tous les Guinéens, surtout une mémoire pour les services de défense et de sécurité. Car, on défend mieux si en réalité on connait ce qu’on défend ».



De son côté, Pépé Séverin Théa, directeur du Patrimoine historique, archives et musées de l’armée a précisé que dans ce tout nouveau musée, sont exposés 250 photos historiques, 15 armes déclassées, 40 objets d’art, 20 vitrines de présentation des œuvres, 1319 ouvrages divers. Avant de d’ajouter: « Au niveau de notre direction, à part les grands efforts fournis pour la préservation, la conservation et la gestion de nos fonds d’archives, nous ambitionnons entre autres : la réalisation de l’inventaire des sites et espaces historiques militaires; l’ouverture d’un réseau de bibliothèque de lecture dans les régions militaires avec l’appui de la francophonie; la réalisation d’un documentaire sur l’histoire de l’armée en collaboration avec la DIRPA … »

Prenant la parole, le ministre Mohamed Diané, en charge de la Défense nationale a d’abord fait observer à l’assistance, une minute de silence à la mémoire de tous les soldats guinéens tombés au champ d’honneur.

Par la suite, le ministre d’état chargé des Affaires présidentielles a fait savoir que la mise en place de ce musée « est un travail de mémoire qui nous permet de comprendre au-delà de son aspect culturel, les grandes étapes de l’évolution de nos forces armées, afin de corriger les imperfections, atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés en matière de défense nationale et restaurer notre patrimoine historique ».

Il a par ailleurs rassuré que le soutien de son ministère ne fera pas défaut pour non seulement pérenniser ces acquis, mais aussi et surtout pour obtenir d’autres résultats à travers notamment la mise à disposition d’infrastructures mieux adaptées à la conservation des œuvres.

Cette cérémonie a pris fin par une visite guidée dans les installations du musée des forces armées guinéennes du camp Almamy Samory Touré.


Mohamed Soumah pour Guinee7.com