Dans l’émission spéciale Can ‘’Rectangle vert’’ de ce mardi 11 janvier 2022 sur Ndimba radio (100.1), l’entraîneur assistant du Horoya AC, Sékou Soumah ‘’Djego’’ a largement scruté la première victoire du Syli national à la Coupe d’Afrique des Nations face aux Flammes du Malawi.

Pour sa première participation à la Can en tant qu’entraineur principal, le technicien guinéen, Kaba Diawara, a composé avec un schéma inhabituel, le 3-5-2 donc, une défense à plat. Pour le coach assistant du Horoya AC, Sékou Soumah ‘‘Djégo’’. « La Guinée a l’âme du schéma 4-3-3 et cela depuis le temps du Hafia. Tu ne peux pas nous enlever ça. Quand tu parles du Hafia, on va te parler de Petit Sory avec eux c’est la vitesse et la percussion après ceux-ci est venu les Fodé Careca avec les idées de percussions et après il y a eu cette génération des Fodé Mansaré avec les mêmes idées de vitesse et de percussion tu ne peux pas nous enlever cette identité, c’est impossible. Car c’est un système propre à nous. Et quand on parle de la Guinée, ça dit forcément l’aisance technique, la domination ou encore la possession, tu ne peux pas nous enlever ça et quand tu le fais c’est trop risqué. Hier pourquoi le jeune Aguibou Camara est sorti de son match ? Quand tu prends un joueur comme lui qui a l’habitude de courir partout et tu lui dis : non reste dans cette zone-là, tu tues sa créativité parce qu’il ne bouge pas et il est ralenti », a-t-il dit.

Poursuivant, le technicien guinéen pense que le match contre le Sénégal se jouera au milieu de terrain. « C’est à Kaba Diawara de revenir sur ça, parce que la Guinée c’est le système 4-3-3 mais à un moment donné selon le scénario du match, tu passes à un schéma de 4-4-2 ou à 3-5-2 mais tu commences par avoir le jeu d’abord parce que le match contre le Sénégal c’est la bataille du milieu de terrain qui va être importante. Mais attention ce n’est pas le système qu’on remet en jeu mais plutôt les éléments qui doivent l’animer », a précisé Sékou Soumah.

Thierno Abdoul Barry pour Guinée7.com