Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a déclaré, samedi 7 mars, que la Guinée est en train de faire un recul grave en matière de droits de l’homme. C’était à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti.

“On a procédé hier (vendredi), à l’arrestation de Sékou Koundouno et d’Ibrahima Diallo. C’est un kidnapping par des policiers cagoulés. Mais c’est assumé, parce qu’il semble que la police a dit que c’est comme ça qu’on traite les criminels. Comment on peut traiter Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo comme des criminels ” ? s’interroge Cellou Dalein Diallo.

Avant d’estimer qu’il ‘‘suffisait de leur envoyer une convocation, ils seraient venus. Mais c’est des gens cagoulés qui viennent, qui brutalisent l’épouse d’Ibrahima Diallo et qui procèdent à leur kidnapping et qui les enferment. Notre pays est en train de faire un recul extrêmement grave sur le plan des droits humains “.

Pour le chef de file de l’opposition guinéenne, “Aujourd’hui, il y a des pratiques qui consistent à kidnapper les citoyens, à les incarcérer en les infligeant des traitements inhumains et dégradants, en les privant de tout contact avec leurs familles. Ces pratiques que la Guinée avait connues, sont de retour. Alpha Condé a son propre camp Boiro aujourd’hui, il s’appelle Soronkoni. Des dizaines et des dizaines de Guinéens sont incarcérés là-bas, subissant des traitements inhumains et dégradants”, a-t-il accusé.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités