Invité dans l’émission “Les Grands Gueules” de la radio Espace FM, ce jeudi, l’homme d’affaires Mamadou Sylla s’est exprimé sur l’affaire qui l’a conduit en prison en 2008, avant qu’il ne soit libéré par le chef d’État d’alors en personne,  feu Lansana Conté. Une situation qui a d’ailleurs été le détonateur des soulèvements sociaux dans le pays, conduisant à des morts d’hommes.

En effet, le président du parti UDG (Union Démocratique de Guinée) dit avoir été victime des manigances de Fodé Bangoura, ancien ministre d’Etat chargé des affaires présidentielles et coordinateur du gouvernement qui, selon lui, voulait profiter de l’état de santé du feu général Lansana Conté pour récupérer le fauteuil présidentiel.

« C’était un problème de succession à Lansana Conté. C’était ça le réel problème. Comme il (Lansana Conté, ndlr) était malade, même dans le gouvernement, il n’y avait pas de stabilité, il y avait des changements de ministre à chaque 6 mois. Donc, quiconque voit l’état du président, il dit qu’il va prendre sa place dans peu de temps. Alors que moi j’étais là comme son ami avec qui il a un pacte, je ne pouvais pas le trahir. Mais Fodé Bangoura qui était à côté de lui, avait ces idées en-tête et il était dans cette posture », a révélé Mamadou Sylla.

« Il (Fodé Bangoura, ndlr) pensait, poursuit-il, qu’on pouvait faire un “règlement de palais” comme on le dit. Et comme j’étais l’homme fidèle à abattre, parce qu’il fallait m’abattre avant d’atteindre Conté, donc moi j’ai dit non. Alors, il fallait fomenter quelque chose pour m’avoir. Sinon comment vous pouvez dire que quelqu’un a fait un chèque sans provision? J’ai émis le chèque pendant que j’avais mon compte à la Banque Centrale, on me paye et quelques années après, on dit que j’ai fait un chèque sans provision ».

A en croire le richissime homme d’affaires, qui était un ami proche du feu général Conté, c’est cette forfaiture et tant d’autres qui ont conduit au limogeage de l’actuel président du PUP (Parti de l’Union et du Progrès), Fodé Bangoura.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com