Le parquet de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF), a donné plus de détails sur le cas Ibrahima Kassory Fofana, ancien premier ministre d’Alpha Condé.

Selon Aly Touré, procureur spécial près la CRIEF, « le parquet spécial que nous sommes, reprochons à Ibrahima Kassory Fofana de détournement de plusieurs milliards de nos francs et plusieurs millions de monnaies en devises. Notamment la somme de 46 293 655 dollars ; dans le cadre de l’appui de la MAMRI à l’ANIES par rapport à la procédure d’urgence pour supporter l’épidémie du Covid-19. Il y a également dans la gestion de la Primature, la somme de 81 234 422 021 Gnf qui ont été sortis des caisses de l’État, entièrement décaissés sur ordonnance de Ibrahima Kassory Fofana parce qu’il en était l’ordonnateur. Et à date, nous n’avons aucune justification de l’utilisation de ce montant par rapport à sa gestion au niveau de la Primature. Au-delà de cela, il y a d’autres montants non moins importants qui ont été révélés dans sa gestion et constatés par rapport aux mouvements au niveau de ses comptes bancaires en francs guinéens, en devises. Des devises en dollar et en euro. Ce sont des comptes qui ont connus suffisamment de mouvements suspects et en franc guinéen également des mouvements suspects par rapport à l’inculpé. Il y a d’autres faits qui sont reprochés à Ibrahima Kassory Fofana par rapport aux rétrocommissions lors de sa gestion », a-t-il accusé.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com