Lors de la dernière assemblée générale du RPG, Bantama Sow, suite aux déclarations de Ousmane Gaoual a demandé d’apaiser la situation.

Extraits de son discours.

‘‘Les personnes indexées dans tout ce qui s’est passé depuis la semaine dernière sont Malick Sankhon, Bantama Sow et Hady Barry. Si vous remarquez Malick Sankhon est originaire de la Basse Guinée, Hady Barry et moi de la Moyenne Guinée, donc du Foutah. Cela veut dire que le RPG, comme son nom l’indique, c’est le Rassemblement du peuple de Guinée’’. Par contre si on avait indexé les malinkés, les gens allaient penser que le RPG c’est le parti des malinkés. Donc, au RPG, il n’y a pas de peuls, malinkés ou soussous’’.

Bantama Sow conseille de se battre pour une  ‘‘Guinée unie et prospère qui est au-dessus des régions et des ethnies’’.

‘’Si un peul vient au RPG, laissez-le. Il est venu pour sa conviction politique et si un malinké va à l’UFDG, laissez-le, il est parti pour sa conviction politique, ainsi de suite. Ce sont des partis politiques, non des partis ethniques. Personne n’a écrit une lettre au bon Dieu pour qu’il soit peul, malinké ou forestier’’, estime le ministre conseiller à la Présidence.

Enfin, il estime que ‘‘La Guinée, c’est la maison commune à nous tous. S’il n’y a pas de paix, de l’unité, il n’y aura pas de développement. Quelle que soit la personne qui viendra diriger ce pays si il n’y a pas de paix on ne pourra rien faire’’.

Ismaël Sylla pour guinee7.com