Le 101ème anniversaire de la signature de l’armistice, a été commémoré, ce lundi 11 novembre en république de Guinée. Par la même occasion, un vibrant hommage a été rendu à l’ensemble des soldats morts pour la France, notamment 6 mille et quelques Guinéens ayant péri dans les troupes françaises, pendant la Grande guerre de 1914-1918.

Cette cérémonie qui s’est tenue dans l’enceinte du cimetière de Boubinet (Kaloum), a réuni les autorités militaires guinéennes, les attachés de défense étrangers, des diplomates, ainsi que des anciens combattants et leurs familles.

Dans son discours de circonstance, le premier conseiller à l’ambassade de France en Guinée, Fabien Talon, a au nom de son chef hiérarchique, rappelé qu’à travers cette célébration, la nation (Française) se souvient de ceux qui se sont battus pour elle entre 1914 et 1919.

« Elle (la nation), dit-il, n’oublie pas ses enfants tombés au champ d’honneur sur tous les fronts d’orient et d’occident. Elle n’oublie pas (…) des soldats venus d’Afrique, d’Asie, du Pacifique, et d’Amérique. Elle salue toutes les nations habillées, qui ont partagé le même combat» .

Plus loin, le conseiller à l’ambassade de France ajoute que « depuis 2012, chaque 11 novembre est aussi l’occasion d’honorer les filles et les fils de France qui, dans tous les conflits, hier comme aujourd’hui ont accompli leurs devoirs jusqu’au don suprême. En ce jour, la nation rend un hommage particulier aux soldats morts pour la France en opération extérieure ». 

Représentant le ministre en charge de la défense nationale à cette cérémonie, le chef de cabinet dudit ministère, Général Sidi Yaya Camara a déclaré : « l’anniversaire de l’armistice est un évènement mémorable pour toute l’humanité. La république française a joint à cet anniversaire la commémoration des soldats tombés sur les théâtres d’opérations extérieures pour la France. En tant que frère d’arme, il est important que nous puissions partager ces moments pathétiques, mémorable pour l’histoire. »

Cette cérémonie commémorative s’est poursuivie par des dépôts des gerbes de fleurs pour honorer la mémoire de tous ces vaillants soldats tombés sur le champ d’horreur pour la France.

Pour rappel, l’armistice signé le 11 novembre 1918, a mis fin aux combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918), et a reconnu la victoire des Alliés et la défaite de l’Allemagne. 

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici