Madifing Diané, ministre de la Sécurité

Le gouvernement guinéen, à travers le ministère de la Sécurité et de la protection civile, a invité ce samedi les responsables de la police à relancer les patrouilles dans les quartiers de la capitale, en vue de circonscrire les actes d’agression devenues récurrentes.

Le ministre de la Sécurité Madifing Diané, qui a tenu une réunion de crise ce samedi avec les principaux responsables de la police de la capitale et des préfectures riveraines de Conakry, à savoir Kindia, Forécariah et Dubréka, a souligné la nécessité de barrer la route à l’insécurité devenue grandissante dans la cité, selon des sources gouvernementales.

Le ministre a exhorté les responsables de police à se mettre à la tâche. Pour ce faire, les patrouilles de police seront relancées, pour dissuader les éventuels malfaiteurs.

Les commissariats seront amenés à répondre de leur responsabilité dans les différentes communes où ils sont basés, en matière de sécurité des populations et de leurs biens, a laissé entendre le ministre de la Sécurité.

Il a aussi promis des  récompenses à l’endroit des agents qui feront preuve de perspicacité et d’abnégation dans leur mission.

Il n’a pas manqué d’inviter les populations à s’impliquer dans cette lutte, de par leur collaboration, à travers des renseignements à fournir sur toute personne dont l’attitude pourrait s’avérer “suspecte”. Un numéro serait disponible dans ce sens.

Cette réaction gouvernementale était attendue des populations, vu la psychose créée par les attaques survenues récemment dans la ville.

Cependant comme pour défier le ministre de la Sécurité, le lendemain de la réunion de crise, le commissaire central de police de Sonfonia, Pascal Bangoura, a été froidement abattu à Sonfonio par des inconnus armés.

On se rappelle qu’en début de semaine dernière, le conseiller chargé de la communication au ministère de l’Economie et des Finances,   Mohamed Ghussein, a été tué à sa résidence. Son corps a été découpé puis caché dans sa voiture, un acte qui a ému l’opinion.

Avec Xinhua

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici