La Banque Centrale de la République de Guinée constate que malgré ses multiples rappels, certains opérateurs économiques et autres particuliers continuent de libeller ou de payer en devises étrangères leurs factures de biens et services, notamment pour le loyer de locaux à usage d’habitation ou professionnel.

Elle informe à cet effet, tout acteur économique concerné, personne physique et morale, que les dispositions du décret 032/PRG/88 du 28 janvier 1988, portant généralisation de la facturation et du paiement des biens et services en francs guinéens sur l’étendue du territoire national, sont et demeurent en vigueur.

En conséquence, tout contrevenant à ses dispositions s’expose aux sanctions prévues par la loi L/2000/006/AN du 28 mars 2000, portant réglementation des  relations financières relatives aux transactions entre la République de Guinée et l’étranger.

 

Conakry, le 15 avril 2015 

LA BANQUE CENTRALE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici