L’office de protection du genre, de l’enfance et mœurs (OPROGEM) a présenté dans la soirée de ce mardi, à Conakry, un présumé auteur de viol. Alseny Bangoura, vitrier de profession, né en 1984, est accusé d’avoir violé une mineure de 14 ans, le 23 juin 2020 à Coronthie dans la commune de Kaloum.

D’après Lamine Diaby, commissaire de police, chef de la cellule du droit de l’enfant à la direction générale de l’OPROGEM, la procédure a été lancée après la plainte déposée le 24 juin, par le père adoptif de la victime contre Alseny Bangoura alias Maka.

Selon cet agent, la victime a déclaré que c’est après deux tentatives infructueuses, que le prévenu « à sa troisième tentative, il est passé à l’acte, c’est-à-dire à la pénétration, au viol ».

Alseny Bangoura, l’accusé, nie les faits. « Je n’ai pas fait. Ce jour-là, j’étais allé au boulot, parce que je fais la vitrerie chez le Libanais (…) On m’a dit que j’ai une convocation. On m’a dit que la petite qui est là, dit que tu l’as violée. J’ai dit, je suis là depuis mon enfance jusque maintenant je n’ai pas eu de problème. Je ne rentre jamais chez eux. Je ne me suis jamais discuté avec cette fille », a-t-il expliqué.

Sur ce cas précis, le Contrôleur général de police, Dr Ousmane Fofana, directeur général de l’OPROGEM, dit avoir constaté « la démission totale des parents » dans la traque de « ces gens-là ». Avant de les exhorter à se réveiller.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com