Prévu pour ce mardi 21 janvier, au tribunal militaire de première instance permanent de Conakry, la suite du procès contre l’adjudant-chef, Issiaga Diallo et 26 autres membres des forces armées guinéennes, a été reporté à une date ultérieure.

Ce report s’explique, selon le substitut du procureur, par des raisons de sécurité, suite à la manifestation du FNDC.

À noter que les accusés sont poursuivis pour ‘‘vol aggravé, incitation à commettre des actes contraires au devoir et à la discipline, révolte, désertion, rébellion, participation à une association de malfaiteurs, recel de malfaiteurs, complot, détention illégale d’armes…’’

Mohamed Soumah pour Guinee7.com