Depuis ce matin, une convocation de citation directe visant le Colonel Zakaria Camara, directeur national de la police routière, fait la une de plusieurs médias de la place. Ce haut cadre de la police nationale qui est attendu au tribunal de première instance de Mafanco, le 18 janvier prochain, est accusé « d’abus de fonction et de dégradation de biens privés ».

Joint au téléphone cet après-midi, le Colonel Zakaria Camara nous a confirmé avoir bel et bien reçu ce document qu’il a d’ailleurs visé. Mais selon lui, « il y a eu une erreur ».

« Ce qui est écrit dans ledit document, dit-il, que moi je l’ai violenté. Moi je ne ressemble pas à un gars qui est violent, moi j’ai accepté d’étudier, je ne violente pas quelqu’un. Qu’il dise plutôt qu’un des agents de chez moi l’a violenté… et l’infraction est personnelle ».

Parlant du principal plaignant, Me Thierno Souleymane Baldé, le directeur national de la Police routière a fait entendre: « Lui il n’a jamais eu à faire à moi. Au contraire, moi je l’ai tellement sauvé dans des problèmes… Chaque fois qu’il est aux prises avec des agents, c’est moi qu’il appelle, j’ordonne et on le libère. Mais c’est des gens qui ne veulent pas qu’on applique la loi ici. »

Par ailleurs, à la question de savoir s’il sera présent au TPI de Mafanco le 18 janvier prochain, le Colonel Zakaria Camara répond: « Non, non, non. Ça, c’est un faux dossier. »

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.