Depuis la prise du pouvoir dimanche dernier par le colonel Mamady Doumbouya et ses hommes, les réactions des acteurs politiques de la Guinée fusent de partout.  Quelques heures après le putsch, l’ancien député uninominal de Labé s’est exprimé sur la situation actuelle du pays et a livré un message à l’endroit des nouvelles autorités  du pays.

« Ce que nous souhaitons, c’est que les promesses, les paroles et annonces soient suivies des actes. Ce que nous attendons, c’est que les nouvelles autorités du pays prennent les engagements qu’elles sont en train de prendre. C’est-à-dire d’œuvrer pour le bien être de la population. Nous n’attendons pas le développement avec un organe de transition. Nous nous attendons à ce que le CNRD remette sur la scène, les institutions de la République. Les institutions et non les hommes et cela passe par la réécriture d’une nouvelle constitution», a-t-il dit.

Le coordinateur des fédérations de l’UFDG de l’intérieur du pays, en appelle à la vigilance de la junte sur le fait que certains qui ont servi Alpha Condé rodent autour d’elle. « Nous voyons qu’autour du colonel Doumbouya, il y a des gens qui ont servi Alpha Condé, mais comme le colonel lui-même a dit qu’ils ne vont pas répéter les erreurs du passé, nous attendons de voir. Nous ne souhaitons pas qu’il y ait de purges, nous ne souhaitons pas qu’il y ait de règlements de compte. Aujourd’hui, il est temps de faire en sorte que tous les fils de la Guinée se remobilisent. C’est l’appel que je lance moi-même ayant subi les affres de la prison sous le régime d’Alpha Condé » a-t-il conclu.

Sam Samoura pour Guinee7.com