Dans un communiqué transmis à la presse, les autorités du ministère de la Santé à travers l’ANSS (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire), se sont exprimées sur un certain nombre de faits qui pourraient constituer un frein à la lutte contre la Covid-19 en Guinée.

Il s’agit en gros de la baisse de la mobilisation sociale dans le cadre de la riposte contre la pandémie. Notamment, la baisse du nombre de tests réalisés par jour de plus de 50%; la baisse du nombre de candidats pour la vaccination anti COVID-19 de plus de 60%; le relâchement du port des masques.

Visiblement préoccupées par ce constat, les autorités sanitaires guinéennes ont d’abord tenu à rassurer qu’elles disposent de de 300 000 tests de diagnostic rapide (TDR) pour réaliser les tests pour les voyageurs et à d’autres nécessiteux; 1.162.681 doses de vaccins; des équipes de vaccination fonctionnelles dans les 38
districts sanitaires dont 86 à Conakry.

Pour ce qui est des actions à entreprendre pour faire face à cette situation, le ministère de la Santé à travers l’ANSS invite les populations: « à se faire tester massivement pour détecter les éventuels cas suspects de la maladie; à continuer la mobilisation des populations dans toutes les préfectures pour se faire vacciner; à poursuivre le respect des gestes barrières édictés par les autorités (port des bavettes, lavage des mains, distanciation physique); à continuer l’isolement et le suivi de tous les cas positifs dans les CT-Epi et à la maison. »

INFOS COVID-19

Mohamed Soumah pour Guinee7.com 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.