50 milliards 800 millions de francs guinéens (50.800.000.000GNF) débloqués par le gouvernement guinéen  pour indemniser les déguerpis sur l’emprise de la Route Nationale N°1 (RN1), Km36-Coyah, à travers une Commission interministérielle,  ne font pas que des satisfaits.

En effet, du  quartier Laminayah à la Gare routière, des familles ont exprimé  total réconfort certes, mais d’autres familles riveraines des quartiers-centres à savoir, Labo, Somayah dans la Commune Urbaine (CU) et  Friguiadi dans la sous-préfecture de Manéah,  se sont réellement senties lésées face au montant perçu qu’elles ont qualifié  d’inferieur et  dérisoire par rapport au dégât subis.

Pour certains des bénéficiaires, il est indéniable que le favoritisme et la corruption ont prévalu dans les opérations d’indemnisation.

C’est le cas par exemple,  de Mamadouba  Soumah ‘’Gaucher’’ dans le quartier Labo, Fodé Ibrahima Camara ‘’Palmère’’ résident à Friguiadi, qui ont alors exprimé aux autorités locales et à  la Commission, leur amertume tout en exigeant réparation.

Non satisfaits, ils ont alors érigé, courant juin, des barricades sur la RN1, Km36-Coyah, et sur les principales artères de la CU.

Arrivé sur les lieux, le ministre délégué à la Défense Nationale, Me Abdoul Kabèlè Camara a regroupé tout ce beau monde à la Maison des Jeunes de la préfecture de Coyah, avant d’être rejoint par le premier ministre, chef du gouvernement Mohamed Saïd Fofana qui revenait d’une mission.

Ainsi, cette équipe, conduite par le premier ministre, a d’abord écouté le mémorandum des personnes concernées. Elle a ensuite pris l’engagement de rendre compte à qui de droit.

A préciser, que quelques jours plus tard, une équipe d’inspecteurs s’était rendue,juillet dernier, sur le terrain pour procéder à des vérifications par rapport à cette situation.

Depuis, aucune suite de cette inspection, amenant certains citoyens à ne pas rester les bras croisé.

Source: AGP

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire