La préfecture de Coyah a enregistré en 24 heures trois cas de noyade qui ont fait quatre morts dont  un porté disparu. Le premier cas est survenu,  dans la soirée du mercredi, 30 juillet dernier, lorsqu’un enfant qui se baignait a été emporté par les eaux de la rivière  Sarènka au quartier  Laminayah dans la Commune Urbaine (CU).

Le second cas, qui s’est déroulé jeudi, 31 juillet à Sanoyah au Km36, concerne N’na Aïcha, une jeune  coutrière âgée de 17 ans. Elle revenait de son atelier après les grosses précipitations tombées vers 19 heures TU.

N’na Aïcha a glissé  pour se retrouver en suite dans une fosse septique. Ces cris de détresse attireront un autre jeune ouvrier d’origine togolaise qui s’est précipité dans la fosse pour  la sauves en vain car, tous les deux périront noyés.

La jeune fille a été inhumée le lendemain, tandis que le corps du jeune togolais a été transporté à la Morgue de l’hôpital de Donka  à Conakry.

Le troisième cas s’est déroulé dans la soirée du même jeudi, 31 juillet, dans la CU  de Coyah. C’est un autre petit enfant qui a été emporté par les eaux de ruissellement dont le corps n’a pas encore été retrouvé. 

Source: AGP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici