Il vous souviendra qu’aux lendemains du coup d’état du 5 septembre dernier,  le nom notamment du colonel Mamadi Doumbouya, chef de la junte à l’époque patron des Forces spéciales, avait été gommé de la liste noire du FNDC déposée -il faut aussi le rappeler, sans suite-à la CPI.  Le mouvement cordonné par Foniké Manguè vient de remettre le nom du colonel et d’autres cadres des forces de sécurité et de défense dans un « signalement » adressé à la CPI.  Lire ci-dessous le signalement.

signalement_du_fndc_a_la_cpi_haye

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.