Mariame M., mère de six enfants, âgée d’une trentaine d’années, aurait mis fin à la vie du bébé de sa coépouse. Les faits se sont déroulés la semaine dernière, dans la sous-préfecture de Dogomet, préfecture de Dabola.

Selon nos informations, la victime, un bébé âgé d’un an, de sexe masculin a été porté disparu depuis une semaine.

Joint au téléphone dans la journée du jeudi 15 septembre, le sous-préfet de Dogomet a fait savoir que la femme accusée avait d’abord nié les faits avant de les reconnaitre plus tard à la police de ladite localité.

« La mère de l’enfant était partie faire le linge, elle a laissé l’enfant avec ses frères. Après sa coépouse a pris l’enfant et l’a mis au dos en disant allons je vais t’accompagner à côté de ta maman. Lorsque la maman de l’enfant est revenue à la maison, elle a demandé sa coépouse sur la destination de son enfant. Elle a répondu qu’elle n’a pas vu le bébé. Ce sont les enfants devant lesquels elle a pris l’enfant qui ont déclaré que c’est elle qui a pris le bébé. Ils ont recherché l’enfant deux jours sans succès et c’est à l’interrogatoire qu’elle a reconnu avoir tué l’enfant », a narré le sous-préfet.

Avant d’ajouter : « Maintenant elle a reconnu les faits mais impossible de retrouver là où elle a jeté le corps de l’enfant. Nous sommes toujours à la recherche du corps. La présumée meurtrière est déférée à la prison civile de Dogomet en attendant son jugement. »

Moussa Konaté pour Guinee7.com