Le volet dépense de la loi de finances rectificative exercice 2020 a été examinée avant être adopté, ce 24 novembre 2020 par l’Assemblée nationale. La prévision des dépenses pour la loi de finances rectificative 2020 se chiffre en GNf à 26 829,3 milliards contre 26 730,8 milliards dans la loi de finances initiale exercice 2020 soit une augmentation de 98,5 milliards (0,37%).

Par rapport au PIB, les dépenses représentent 18,30%  contre 18, 31% dans le budget initial. 

Initialement  les chiffres de la dette étaient en GNF de 1 154 milliards. Avec la nouvelle prévision, la dette se chiffre en GNF  à 1 278 milliards soit une augmentation de 124 milliards (10,75%).

Pour la couverture du déficit budgétaire qui s’élève à 5 465,2 mds GNF, le ministre chargé des finances est autorisé à : 

-Contacter des emprunts pour un montant 6 919,6 mds; 

-Recouvrer des créances sur les entreprises et autres redevables pour 224,60 Mds GNF ; 

-Procéder au remboursement du capital des emprunts pour un montant de 1 679 Mds,  dont 913 Mds en emprunts intérieurs et 766 Mds en emprunts extérieurs. 

Pour finir, le projet de la loi de finances rectificative 2020 est arrêté en recettes à 21 364 139 024 737 GNF et en dépense à 26 829 327 087 855 GNF. Ainsi, le projet a été adopté à l’unanimité des députés présents. 

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199