Testé positif au coronavirus depuis le week-end dernier, le ministre des travaux publics, Moustapha Naïté, depuis son lieu de confinement rassure : « je me porte de mieux en mieux », a-t-il dit chez nos confrères d’espace FM, ce vendredi 3 avril. Il explique que depuis le dimanche dernier, il a passé le test et le lundi matin son statut lui a été confirmé. Il est positif. “Je suis rentré en contact avec l’ANSS pour pouvoir m’isoler pour pouvoir protéger la famille, des amis professionnels, les amis”.

Selon le ministre Naïté, il ne faut surtout pas céder à la panique : « le nom de la maladie aujourd’hui fait extrêmement peur. » Surtout que, poursuit-il : « par sa violente propagation, quand on entend Corona, Covid 19 tout de suite, c’est la panique qui gagne. Si vous n’êtes pas sereins ou lucide alors la panique peut vous pousser à faire autre chose que de venir vers les autorités déclarer votre statut pour pouvoir protéger les personnes qui vous sont chères, les familles, la population. »

« Moi j’ai surtout été encouragé par le fait que des hautes personnalités comme Hadja Rabiatou Sérah Diallo -qui ont eu le courage de venir se présenter dès que les symptômes sont apparus- et Hadja Makalé Traoré et d’autres  personnes, que j’ai eu vraiment le courage de me présenter. C’est pour dire que si vous ne vous sentez pas bien c’est de passer un test, si le test est positif se mettre à l’abri, en confinement pour pouvoir protéger les personnes qui nous sont chères parce que le virus se propage très rapidement,(…) », a-t-il laissé entendre.

Moustapha poursuit en ces termes « l’avantage c’est que quand vous vous faites dépister à temps (vous avez plus de chance) parce que le cas contraire, vous avez tendance à vouloir traiter un palu avec des anti-inflammatoires  alors que ce n’est pas ça qu’il faut faire. Quand vous vous faites dépister, on sait que c’est le covid-19, c’est en ce moment que le protocole de médicament qui est administré par l’ANSS est appliqué. Sur deux, trois jours vous commencez à vous sentir très bien, petit à petit vous gagnez votre santé. »

Le ministre des TP termine en insistant sur les tests : « c’est une maladie qui peut arriver à n’importe qui, il n’y a pas de privilégiés dans cette maladie, (…). Généralement la maladie devient dangereuse quand vous ne vous dépistez pas, quand vous avez peur, quand vous avez un certain âge où vous avez des maladies chroniques”.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités