Le procès qui oppose le préfet de Labé, Elhadj Safioulaye Bah, à l’opérateur économique Elhadj Bhoye Garambé, a été renvoyé à nouveau, rapporte le correspondant de Guinee7.com.

Pourtant, le préfet de Labé s’est bel et bien présenté devant le tribunal de première instance de Labé comme prévu à 9 heures. Mais le tribunal a renvoyé le procès au 28 février 2018.

A la barre, le ministère public a demandé au président du tribunal de fixer la caution à 800 millions de francs guinéens. Un montant revu à la baisse par la cour qui a finalement fixé la caution à trois millions de francs guinéens.

L’une des principales raisons du renvoi de ce procès, c’est l’absence des avocats de la défense qui n’ont pas pu se rendre à Labé.

Pour rappel, le préfet Elhadj Safioulaye Bah est poursuivi en justice pour abus d’autorité, injures, et menaces.

Lors de la première audience de ce procès, l’on se rappelle que le tribunal correctionnel de Labé s’était déclaré incompétent, compte tenu d’une des charges retenues contre le préfet, la séquestration en l’occurrence, qui ressort du criminel. Une charge que la partie civile a finalement abandonnée.

Rendez vous est pris donc pour une 3ème fois, le 28 février 2018.

Mohamed Samoura Labé pour Guinee7.com