Ema  Smith, artiste libérienne et  Aicha Koné, l’étendard de la culture africaine décident toutes deux de chanter contre  Ebola. Ce mardi , elles  ont présenté leur clip aux membres de l’union du fleuve Mano. Une initiative qui  s’ajoute aux efforts des artistes guinéens  qui  ont déjà montré leur engagement contre l’épidémie d’Ebola.

« Ensemble nous pouvons lutter  contre Ebola. Je pense que nous pouvons faire quelque chose parce que la maladie est  en train de décimer les  populations » a rassuré la jeune artiste Ema, qui  va  être le porte flambeau de son pays et de la Sierra Leone. Dans cette dynamique, Ces artistes   pensent que  seule l’union peut  contrer la maladie.

Les trois nations touchées par l’épidémie  ont  enregistré  plus de 4OOO morts. L’union du fleuve Mano entend  soutenir les artistes  et raffermir les liens indissociables entre ces  trois pays. Hadja Saran Daraba, secrétaire exécutive de Mano River  indique : « Vous n’avez pas une seule famille dans l’espace ouest africain en général et dans l’espace Mano River en particulier qui n’a pas  des relations dans  les pays membres. Un Sierra Léonais peut vous dire que j’ai un cousin ou une tante en Guinée.»

Elle promet  présenter  l’œuvre des artistes  de  cet espace ouest africain  au prochain sommet  de la Mano River.

JB

Publicités

Laisser un commentaire