À Kaloum ce mercredi, le bureau de consultation gratuite crée par le barreau de Guinée sur financement de l’UNICEF, pour la prise en charge des mineurs en conflit avec la loi, a rendu compte de l’avancement de son travail sur le terrain.

A l’ouverture de la conférence, le bâtonnier, Me Djibril Kouyaté, a apprécié le fait que les partenaires et le barreau soient arrivés à « un niveau qui semble être à la satisfaction des deux parties ».

Par rapport au compte rendu des activités, Me Christophe Labilé Aimé Koné, secrétaire du barreau a indiqué qu’au-delà des 50 dossiers prévus dans la phase préliminaire de trois mois, « la nécessité a fait que le BCG a pris en charge 84 dossiers répartis entre les avocats du pool. Soit un taux d’accomplissement de 168% pour un dépassement de 34 dossiers ».

Des dossiers qu’il a repartis en différentes catégories : « Dossiers jugés : 30, soit un taux de 60%. Nombre de personnes ayant recouvré leur liberté : 21. Nombre de personnes condamnées à une privation de liberté : 9. Dossiers en cours de jugement : soit un taux de 10%. Dossiers dont l’instruction est terminée et en attente de jugement : 16, soit un taux de 32%. Dossiers en cours d’instruction : 14, soit un taux de 28%. Dossiers de personnes majeures au moment de l’infraction : 2, soit un taux de 4%. Dossiers sans situation claire : 14, soit un taux de 28%. Dossiers introuvables : 3, soit un taux de 6%.»

Après avoir fait cette situation, M. Koné a également précisé la situation des 9 personnes condamnées à des peines privatives de liberté, dont « 7 ont bénéficié d’un décret de grâce signé par le président de la République et lu sur les antennes de la RTG le 1er mars 2021. Ce qui porte le nombre de mineurs ayant recouvré leur liberté à 28, soit un taux de 56% ».

Par ailleurs, le secrétaire général a fait savoir que ce partenariat va se poursuivre.

A rappeler que le 17 novembre 2020, ce pool composé de 21 avocats avait fait l’annonce de sa mission.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com