L’Etat ivoirien a cédé partiellement ses parts dans une société de mines d’or à des opérateurs privés, dont le groupe “Didier Drogba” du footballeur international ivoirien de Galatassaray (Turquie).

“Le Conseil a autorisé la cession partielle des parts de la Sodemi (Société pour le développement minier) dans le capital de la Société des mines d’Ity (SMI) à des opérateurs privés”, indique le communiqué d’un conseil des ministres tenu vendredi, qui cite “La Mancha” et le “groupe Didier Drogba”.

La Sodemi ne porte plus pour l’Etat que 35% du capital de la SMI détenu à 55% par La Mancha, une société basée au Canada. Le groupe Didier Drogba a pris 5% sur 10% des parts cédées par l’Etat au profit d’investisseurs ivoiriens.

Selon le communiqué du Conseil des ministres, cette opération de cession devrait permettre à la Sodemi de “mobiliser les ressources nécessaires à la réalisation d’investissements d’envergure” mais également de “revenir à ses missions originelles de recherche, de mise en évidence et d’évaluation des ressources minières”. La SMI exploite un gisement d’or situé à proximité du village d’Ity, dans la sous-préfecture de Zouan-Hounien (ouest, à 700 km d’Abidjan). La production d’or attribuable à la SMI en 2012 était estimée à 31.000 onces. Ouverte depuis 1991, la SMI a produit en 20 ans environ 600.000 onces d’or.

Le ministère des Mines estimait en 2012 à 14 tonnes la production d’or en Côte d’Ivoire qui pourrait atteindre 25 tonnes d’ici 2015. Le sous-sol de la Côte d’Ivoire regorge d’importantes matières premières telles que le fer, le nickel, le manganèse, la bauxite, l’or, le diamant,  mais seuls l’or et le manganèse sont pour l’heure extraits de manière industrielle et l’activité minière ne représente pas plus de 5% du produit intérieur brut, selon les données officielles.

Un nouveau code minier “plus compétitif”, en remplacement de celui en vigueur depuis 1995, est en élaboration par le gouvernement pour “contribuer à l’accroissement de l’emploi” en tenant compte de “la responsabilité sociétale et environnementale des sociétés”.

Xinhua

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici