Ce dimanche 4 août, plusieurs formations en simultané ont eu lieu dans certains districts, mais aussi à la commune rurale de Donghol Touma. Ces activités s’inscrivent dans le cadre de la réalisation des activités prévues pendant les grandes assises de la sous-préfecture.

Au centre de Donghol Touma, la formation s’est déroulée dans la salle de conférence de la bibliothèque sous-préfectorale. Trois modèles ont été choisis à savoir : le développement personnel et le montage de projet; protection de l’environnement et climat; et l’entreprenariat social.

Mamadou Bah, conseiller agricole sous-préfectoral, était le facilitateur sur le module de protection environnementale et climat. Au sortir de la salle, il explique, « on a parlé en premier de comment installer une pépinière et comment réaliser des plantations proprement dites dans le cadre de la restauration des carrières, la protection des têtes de sources tout le long des cours d’eau. En plus de ça, on ne peut pas parler de l’environnement sans parler de l’agriculture… Donc, on a parlé des avantages qui existent entre l’environnement et l’agriculture. En faisant le reboisement, on peut faire des cultures qui seront des sources de revenus pour l’homme ».

Mamadou Bah

A la question de savoir si la forêt de Donghol Touma est menacée aujourd’hui, Mamadou Bah répond par l’affirmative. C’est pourquoi, « on continue toujours de donner l’information, faire la sensibilisation et des formations, pour penser à la protection de l’environnement. À Donghol Touma, par rapport à l’information et la sensibilisation, nous sommes en avance ; maintenant les gens sont informés. On cherche maintenant pour les appuyer davantage à implanter des pépinières forestières, fruitières et les autres espèces », a-t-il souligné.

Pour Ibrahima Kalil Bah, un des participants à la formation, « maintenant, je connais comment lutter contre la déforestation. Parce que partout où les singes ou les autres animaux peuvent vivre, l’homme aussi pourra vivre. Donc, je lutterai contre la déforestation par tous les moyens. À travers cette formation, on pourra nous-mêmes faire le reboisement”.

A travers ces assises qui ont pris fin ce dimanche, par la finale d’un mini tournoi, l’Association des ressortissants de Donghol Touma a formé plus d’une centaine de personnes à travers divers modules.

Bhoye Barry envoyé spécial de guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire