Ce mardi 1er juin 2021, la Cour suprême de Guinée devrait se prononcer sur l’arrêt dans l’affaire de la mise en liberté provisoire d’Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba. Mais à la dernière minute, le délibéré a été rabattu pour le 15 juin prochain pour la énième fois. Le premier président de la cour, Mamadou Sylla, explique ce nouveau renvoi par l’absence  d’une conseillère pour des raisons de santé.

Après ce nouveau renvoi, Me Paul Yomba Kourouma, un des avocats de Toumba Diakité, garde toujours espoir. « Nous sommes confiants. Parce que les débats étaient très sincères », a-t-il lancé.

Il ajoute que « la matérialité des preuves que nous avons n’a pas été combattue et le ministère public, lui-même a épousé notre cause.  Et nous pensons que la Cour n’ira pas ailleurs chercher des argumentaires qui soient contraires à nos aspirations ».

Il faut rappeler qu’après le « massacre du 28 septembre » 2009 qui a fait selon l’ONU, 159 morts, Toumba Diakité avait fui la Guinée. Le pool de juges d’instruction qui gère le dossier du 28 septembre avait inculpé Toumba Diakité et un mandat d’arrêt a été décerné contre lui. Après plusieurs années de cavale, il a été arrêté à  Dakar  en 2017 et extradé vers Conakry. Depuis lors, il est détenu à la Maison centrale de Coronthie attendant son procès.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199