La Cour Constitutionnelle après la prestation de serment (archives)

 

Les membres de la Cour Constitutionnelle, dont l’élection et les désignations ont été confirmées par Décret du 30 mars 2015, se sont réunis, mardi, 07 avril, dans la salle des Actes du Palais du peuple à Conakry, pour élire leur président ainsi que leur vice-président.

Durant des heures de concertation, c’est Kéléfa Sall qui a été élu comme président de la Cour Constitutionnelle de la République de Guinée (8 voix sur 9 votants) et Alia Diaby, vice-président (8 voix sur 9 votants).

Concernant l’importance de ladite Cour, le représentant du président de la République, Mamadou Lamine Fofana, conseiller spécial chargé de Relations avec les Institutions a précisé :

«La Cour Constitutionnelle est la plus haute juridiction de la Guinée. Car en examinant la Constitution du pays, elle relève que cette Cour est en dehors du pouvoir judiciaire. Au plan hiérarchique dans la composition des institutions, la Constitution place la Cour Constitutionnelle immédiatement après l’Assemblée Nationale. La Constitution guinéenne a consacré 16 de ses articles contre 32 articles pour l’Assemblée Nationale. Car elle a des missions en matière constitutionnelle, de contentieux électoraux ou encore la protection des Droits et Libertés fondamentaux, etc.»

A la sortie des travaux, le président élu et son vice-président ont boudé les questions des journalistes.

AGP