Face à la presse, le weekend dernier, Dr. Oumar Diallo, consultant international en gestion et appui à la recherche, et spécialiste en gouvernance et politiques, s’est prononcé sur les différents problèmes qui minent la Guinée, tout en proposant des pistes de solutions pour un lendemain meilleur pour le pays.

À l’entame de ses propos, le Dr. Oumar Diallo, sur la diversité ethnique de la Guinée qui, selon lui, au lieu d’être une opportunité pour le développement durable est devenue une opportunité pour les politiques pour diviser le pays. “Entre les citoyens, il n’y a pas d’ethnocentrisme en Guinée, ce qui est marrant actuellement, c’est de voir des leaders politiques (de la mouvance et de l’opposition), utiliser l’ethnie comme un point d’appui, pour faire ce qu’ils veulent”, a-t-il déploré.

Parlant de l’alternance, Dr. Diallo a rappelé que “Chaque pays a droit à une alternance, mais il faut que chacun voit l’intérêt de la nation et l’intérêt personnel”. Avant de faire entendre : “en Guinée, on parle souvent d’alternance, mais aux niveaux d’abord des partis politiques, il n’y a pas d’alternance. C’est en Guinée que tu vois, un président d’un parti politique, soit il est président de ce parti jusqu’à ce qu’il meure ou il est président du parti jusqu’à ce qu’il soit élu chef d’État. Donc il faut qu’on instaure l’alternance même au sein des partis politiques d’abord et ensuite ça sera facile de faire l’alternance au niveau national”. 

“Quand Ouattara (Président Ivoirien) a récemment parlé de la jeune génération, il y a des opposants et des gens de la mouvance qui ont dit qu’il faut plutôt une nouvelle génération. Actuellement la mouvance et l’opposition, ils ne sont ni de la jeune, ni de la nouvelle génération. C’est le recyclage qui est là…”, a-t-il ajouté.

Selon le spécialiste en gouvernance et politiques publiques, qui dit ne pas avoir d’ambition politique pour le moment, les politiques guinéens ne défendent que leurs intérêts et personne d’entre eux ne défend l’intérêt du peuple. “Ici, dit-il, il n’y a jamais eu de manifestations politiques pour le dédommagement des personnes dont les maisons ont été détruites, pendant qu’ils ont tous les papiers de l’État; il n’y a jamais de manifestations politiques ici parce que les étudiants sont mal payés, ou parce qu’on n’a pas d’hôpitaux (…) et pour moi, le vrai leader c’est celui qui s’intéresse aux futures générations et le faux leader c’est celui qui s’intéresse aux futures élections”.

Pour terminer, Dr. Oumar Diallo accuse les politiques d’être le principal problème de la Guinée, avant d’inviter l’ensemble du peuple de Guinée à une prise de conscience. “Je ne dis pas la mouvance présidentielle et l’opposition sont le seul problème, mais ils incarnent un problème pour la Guinée. Il faut qu’ils réfléchissent et qu’ils prennent conscience”, a-t-il conclu.

À noter que cette communication du Dr. Oumar Diallo a été possible grâce au concours du “Mouvement de la nouvelle  génération pour le  leadership et la réconciliation nationale”.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités