Le DG de Stat View

Le directeur général de Stat View Association  (S.V.A), M Aliou Barry, a révélé ce mercredi, les résultats de ‘‘l’étude sur la démocratie et la gouvernance’’. Parlant du volet de l’enquête consacré à la liberté d’expression en Guinée, M. Barry précise : ‘‘les Guinéens reconnaissent qu’il y a la liberté d’expression dans notre pays. C’est le point de vue de la majorité des Guinéens. En comparaison avec les autres pays africains, nous occupons le 15ème rang sur les 35 pays. Ce qui est plus ou moins honorable. Pour ce qui est de la liberté des médias, c’est là qu’il y a des failles. Puisque nous occupons le 21ème rang sur les 35 pays.’’

Et d’ajouter : ‘‘La liberté des médias consiste à avoir des médias qui puissent publier les informations sans craindre la censure ou craindre une menace quelconque. Ce qu’on a reproché aux médias, par contre, d’après les répondants, c’est qu’ils publient des informations qui sont souvent des rumeurs.’’

Du point de vue des nouvelles technologies d’information et de communication, M. Barry affirme : ‘‘on a noté que le taux d’utilisation de l’ordinateur est faible  dans notre pays. En effet, 90 pour cent des Guinéens n’ont pas encore utilisé l’ordinateur. Et l’accès à l’internet représente 7 pour cent. Par rapport à une moyenne africaine de 17 pour cent. C’est important que le Gouvernement fasse des efforts pour rendre internet plus disponible au niveau des Guinéens.’’

Quid de la Sécurité ? : ‘‘Ce qu’il faut retenir, c’est que 6 pour cent des Guinéens ont déclaré avoir été victime d’agression physique au cours de l’année dernière. Ce qui est encore plus préoccupant, c’est que ceux qui ont été agressés disent qu’ils préfèrent ne pas rapporter les cas à la police parce que simplement la police aurait demandé de l’argent.’’

Il faut rappeler que cette enquête a été faite dans le cadre du réseau afro-baromètre  pour sa cinquième édition.

El Hadj Mohamed Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici