Le processus de révision des listes électorales enclenché par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), depuis le 21 novembre dernier, connait plusieurs défaillances sur le terrain, à Labé, à moins de deux semaines de la date butoir annoncée par l’institution en charge des élections, a constaté le correspondant de Guinee7.com sur place. 

Si officiellement, les opérations d’enrôlement avaient débuté le 21 novembre sur toute l’étendue du territoire national, Labé a accusé un retard de trois jours suite aux violences enregistrées lors de la visite du Premier Ministre dans la cité. A dix jours de la fin de l’opération, les difficultés sont nombreuses et plusieurs citoyens ne  sont toujours pas enrôlés. Présentement,  dans toutes les Commissions Administratives d’Etablissement et de Révision de Listes Electorales (CAERLE), il y a rupture de récépissés. « Lors du dernier recensement, la CEPI de Labé avait  reçu 187.000 récépissés, contrairement à cette année, nous n’avons reçu que 65.000. Nous avons remonté les informations à la CENI. Pour le moment dans les CAERLE, les citoyens s’enrôlent et les agents prennent le soin de faire une liste, afin de les rappeler une fois que les récépissés viennent », a confié Elhadj Lamine Sangaré, président de la CEPI de Labé.

Hormis la rupture des récépissés, certaines machines se plantent souvent. Par endroit, les machines peuvent se planter toute une journée ; ce qui empêche le déroulement normal des opérations de recensement. Si le président de la CEPI pointe du doigt l’incompétence de certains opérateurs de  saisie, les agents de saisie, eux, parlent du mauvais état de certaines machines.

Concernant l’enrôlement des mineurs qui fait débat à travers le pays, Labé n’a pas connu pour l’heure cette situation, à en croire le président de la CEPI.

Sur le taux d’avancement des opérations d’enrôlement, Elhadj Lamine Sangaré dit ne pas être à mesure, pour l’heure, de fournir de chiffres, car rien ne lui a été remonté. Cependant, il estime que si la CENI centrale ne prolonge pas la date de la fin de l’enrôlement, plusieurs citoyens ne seront pas enrôlés.

enrôlement à Konkola, Labé

Mohamed Samoura pour Guinee7.com      

Publicités