La journée porte ouverte du Centre de formation professionnelle (CFP) de Donka, s’est tenue, samedi 10 décembre 2022, dans l’enceinte dudit centre. Cette journée a été organisée par le ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’emploi (METFPE). Plusieurs cadres de ce département et les partenaires techniques étaient présents.

L’école est en train d’être rénovée par les apprenants avec un financement du gouvernement guinéen à travers le projet « chantier école ».

Madifing Kéita, directeur général du CFP de Donka, dans son discours de bienvenue, a remercié « notre ministre qui a démarré ce chantier avec zéro (Franc). C’est un exemple à suivre. Nous avons près de 10 ans dans cet établissement, nous avons côtoyé près de 5 ministres pour la rénovation de cet établissement. C’est grâce à ce nouveau ministre que le projet a démarré. Il a mobilisé tous les cadres du ministère pour d’abord nettoyer puis démarrer les travaux proprement dits ».

Il a rappelé également que la direction faisait la sensibilisation des apprenants pour leur dire de « rester tranquilles parce qu’au bout, l’école serait rénovée. Donc, nous nous félicitons de son arrivée à la tête de ce département. Sinon pendant cette période de rénovation, il pouvait prendre les entreprises pour faire ce travail mais en un an, tous nos élèves sont aujourd’hui opérationnels et peuvent travailler dans tous les chantiers. De 8h à 10h, nous faisons la théorie, de 10h à 17h, les apprenants sont au chantier. Et je peux vous dire qu’ils savent diriger un chantier et c’est largement suffisant ».

De son côté, le porte-parole des étudiants, Amadou Oury Diallo, a laissé entendre que « ce chantier école a eu des impacts positifs sur notre formation professionnelle au CFP Donka dont la favorisation de la bonne pratique des apprenants, l’accompagnement de la mise en œuvre de la politique publique, l’acquisition des compétences supplémentaires inter filières au sein de notre établissement ».

Prenant la parole, après avoir visité l’école, Alpha Bacar Barry, ministre de l’ETFPE, a soutenu que le projet « chantier école » a épargné à l’Etat plus de 8 milliards de GNF dans la rénovation du CFP. Ensuite il a soutenu : « à la base, c’est un projet qui est pédagogique. Il faut que nous apprenions à nos concitoyens que l’école est sacrée et que tout le monde peut participer à sa construction. Quand nous construisons des écoles, au-delà de fermer des prisons, nous apprenons à nos enfants à bâtir une nation. Ce projet nous a permis de démontrer que si nous avons une belle planification, on peut construire une école de cette envergure avec moins de frais. »

Pour la suite ? « Nous allons instituer une tradition dans ce ministère qui voudrait qu’il y ait un chantier école. Donc, au bout de quelques temps, on aura fait le tour de la Guinée et on aura construit assez d’écoles. Cela va coûter moins cher au budget national de développement en termes d’infrastructures et nous allons réorienter ces fonds dans la formation des formateurs, dans l’acquisition d’équipements de qualité, dans l’acquisition de la matière d’œuvre », a-t-il annoncé.

Bhoye Barry pour guinee7.com