Que sait un poisson de l’eau dans laquelle il nage ? Que sait un oiseau de l’air dans lequel il vole ? Que sait un homme des Hommes parmi lesquels il vit ?

Dieu a créé les personnes, l’éducation a créé la personnalité. La cohabitation politique varie certes en fonction des intérêts, mais sa durabilité dans le temps est fonction de l’intersection des points de convergences sociales.

Oui convergences sociales !

Dans le souci de vouloir apporter à ma manière mes briques pour la construction et  la consolidation de notre jeune démocratie et pour avoir observé avec une attention non partisane  mais plutôt logique et scientifiquement élaborée le Pr. Alpha Condé et le Capitaine Moussa Dadis Camara dans leur gestion du pouvoir, je suis rassuré que ces deux hommes ont plusieurs points de divergence notamment : La réaction face aux dossiers brulants, la patience pour l’atteinte d’un objectif, la promptitude face au traitement d’un dossier, le schéma pour réussir à sortir le pays dans ce trou profond vieux de 40 ans, etc. Cependant, j’ose croire aussi qu’ils ont deux points de convergence très significatifs et très marquants, il s’agit : du Patriotisme et du Franc-parler.

Je ne suis pas Dieu, je ne suis non plus dans le secret de Dieu pour définir avec exactitude les intentions du Capitaine Moussa Dadis Camara, mais j’ai une certitude mathématique que cet ancien Capitaine, Ex Chef d’Etat, fait partie des patriotes guinéens qui ne cessent de bénir et de remercier Dieu, pour avoir donné à la Guinée un patriote et un visionnaire comme le Pr. Alpha Condé.

Dans ma logique d’observation et de lecture sur l’ex homme fort du C.N.D.D, Chef d’Etat d’alors, dans sa vision politique, j’ose croire sans risque de me tromper que Moussa Dadis Camara serait fort probablement le contraire : des marchands de la brutalité, le contraire de ceux qui prônent la violence contre la paix, le contraire de ceux qui ne jurent que par la déstabilisation de la Guinée et enfin le contraire de ceux qui ne prophétisent que sur le départ chaotique et par la rue  du Chef de l’Etat, le Président Alpha Condé.

Dadis a une triple posture : Il a connu la Guinée n’étant pas Président, Il a connu la Guinée entant que Président, il veut revenir connaître la Guinée comme candidat pour la reconquête de la magistrature suprême. Pour un analyste averti, cette triple posture, qui singularise son cas, doit faire de Dadis un bon juge averti. Etant ancien Chef d’Etat, connaissant la complexité de la direction de la destinée d’une nation, j’ai foi qu’il saura nous dire avec une erreur relativement négligeable, la différence entre les 4 ans de gestion du Professeur Alpha Condé et les 30 ans de gestion des régimes passés. Car, être ancien Président de la République d’un pays, c’est être capable d’établir un élément d’appréciation entre le passé  et le présent de ce pays. Le patriotisme et le franc-parler de l’homme l’obligeront  à appeler les choses par leur nom et le feront réaliser que deux pôles de mêmes signes s’attireront toujours.

Pour finir, je pense et dis ceci: Etre patriote, c’est être capable de comprendre qu’entre patriotes c’est comme entre une fonction et sa dérivée. La fonction varie toujours dans le même sens que sa dérivée.

Pr. Guillaume Hawing, Conférencier d’honneur

 

 

Publicités

2 Commentaires

Laisser un commentaire