Depuis le début du mois de juillet, l’État guinéen, à travers le ministère de l’Environnement, a déclenché une campagne de reboisement sur toute l’étendue du territoire national. Pour participer à cette campagne, le Lions Club Conakry Réveil a procédé au reboisement de plus 200 plantes dans la forêt de Démoudoula, dans la commune de Ratoma.

Aujourd’hui, la forêt de Démoudoula n’existe que de nom. Or, dans cette zone, se trouvent plusieurs sources d’eau. C’est pour restaurer le cadre de l’environnement de cet endroit que les Lions de Guinée, membres du Lions club international, ont initié ce projet.

« Le Lions club étant une association humanitaire qui fait tout son mieux pour protéger l’environnement, nous avons jugé utile de participer à cette campagne de reboisement, qui est en train d’être faite en Guinée. Nous aussi apporter notre soutien en plantant des arbres, en donnant l’exemple non seulement à la population, mais aussi à nos petits frères et sœurs, pour qu’ils sachent que plus on protège l’environnement, plus nous allons vivre convenablement », a fait savoir Binta Ann, immédiate past présidente du club Conakry Réveil.

Binta Ann

Sur le choix du site de Démoudoula, Binta Ann explique que : « Déjà, regardez le cadre ; ça serait dommage de voir les cours d’eaux qui ne desservent plus, ça serait dommage de ne plus voir tous ces arbres autour de nous, parce qu’on construit des maisons dans des sites et endroits protégés. On va continuer le reboisement sur ce qui est vraiment verdoyant. Ce n’est pas parce que c’est Démoudoula, c’est juste. On a pris Démoudoula parce que le cadre y répond favorablement. Il y a énormément de cours d’eau qui sont en train de sécher à cause de l’urbanisation anarchique ».

Pour sa part, Ninamou Dakana, ingénieur des eaux et forêts, premier responsable des forêts à la mairie de Ratoma, s’est dit très heureux de l’initiative et a souhaité que ce soit une activité pérenne. Il explique ensuite : « Les arbres que nous venons de mettre en terre seront suivis. Vous-mêmes, vous voyez la base des conservateurs de la nature, ils veillent sur ces plantes et les autorités locales sont impliquées aussi pour la protection de ces plantes ».

Plus loin, Ninamou rappelle que : « L’année passée, nous avons restauré 13 hectares. Non seulement sur le site de Démoudoula, mais aussi à partir de Kakimbo.  Généralement, c’est les espèces à croissance rapide qu’on utilise ici, comme le melina arboria que nous venons de mettre en place. Dans deux ans, lorsque vous viendrez ici, vous allez trouver que le sol est vraiment couvert de végétation ».

Pour le président de la région Leo 16, Thierno Ousmane Tounkara : « Aujourd’hui nous sommes là au service de la nature. Donc, c’est une action de fierté en tant que Leo, en tant que Guinéens (…) Nous collaborons avec les personnes qui sont chargées de gérer ces domaines, les gardes forestiers, et nous on passe pour contrôler à un moment donné ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici