Comment peut-on parler d’insurrection quand c’est à peine deux quartiers par commune qui répondent à l’appel de protestation ? Pour évaluer la portée d’une insurrection, il faut étudier le quotient du rapport  Manifestants (M) sur Non Manifestants (N.M) : (Q= M/N.M). Lorsque ce rapport est proche à l’unité, on peut espérer réussir le pari de l’insurrection. Mais lorsque ce rapport est largement en dessous de l’unité, c’est-à-dire à l’ordre de nano ou encore moins, dans ce cas, il n’est pas aussi interdit d’espérer sur le pari de l’insurrection populaire, mais dans un monde imaginaire.

Il faut que le cerveau pensant, ou la cellule de réflexion de l’opposition  dite républicaine soit à mesure de faire la différence entre un problème à solution réelle et un problème à solution imaginaire. Un problème à solution imaginaire n’est possible que dans un monde imaginaire, dans un film de science fiction ou dans un exercice de mathématique.

Ici-bas, le commun des mortels  juge selon ce qu’il voit, il voit ce qu’il regarde, il regarde ce qu’il veut. Donc il juge selon ce qu’on veut. Vu et analysé par les avertis, cette démonstration de force de l’opposition  du lundi 13/04/2015,  ayant pour but final « l’appel à l’insurrection », est largement en dessous de la moyenne des premiers pas d’une insurrection populaire. Face à de telles situations, le bon sens voudrait  qu’on recule et qu’on passe au dialogue  pour éviter de faire payer le prix  par la vie du citoyen lambda. Le monde est un cercle fermé, les faisabilités d’un problème posé s’étudient, ne s’improvisent pas. On ne réinvente pas les roues. « Si dans une machine à emboutir, on introduit des pièces de bois, il n’en sortira point des meubles » Antoine de Saint-Exupéry – Pilote de guerre.

Pour un cercle de réflexion averti, ces deux tests : ville morte et marche contre l’insécurité suffisent largement pour tirer une conclusion et passer à la  chose sérieuse, qui est le dialogue. Le monde et tout son contenu ont été créés par la parole, il n’ya  donc pas de raison valable que cette même parole ne puisse construire nos différends et mettre les guinéens ensemble.

Pr. Guillaume Hawing, Conférencier d’Honneur.

 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici