Etienne Soropogui (en veste, cravate) et son avocat

Avec une légèreté extrême, Etienne Soropogui, ancien directeur des opérations de la CENI avait accusé Malick Sankhon, directeur de la CNSS, d’avoir commandité une chienlit à la Casse. Trimballé devant Dame Themis, l’opposant dégriffé et fauve édenté a eu du mal à soutenir ses accusations. In fine, il a été condamné pour diffamation. Diffamer pour se faire entendre ou simplement exister n’est  sûrement pas une « valeur commune » aux Guinéens…Lire ci-dessous la copie de la décision du juge.